Alexandre Shvaloff
Tél: 06.72.57.36.83
Courriel: admin@coaching-cadres.fr

CMPI 61 Bd Carnot 78110 Le Vésinet

Web: http://coaching-cadres.fr

Généralités

Technique

Objectifs

Séances

Réflexions

Lecture

Littérature

Liens Utiles

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Définition de "Coaching"

L'origine du mot coaching vient du mot français "coche" , une voiture à chevaux. Dans les années 1800, ce mot a été utilisé dans le jargon universitaire anglais, pour désigner ceux qui "transportaient" un étudiant vers une réussite dans ses examens, devoirs, dans un domaine sportif etc. L'usage du mot est arrivé en Europe vers les années 1980 provenant des Etats-Unis.
Le sens actuel que l'on donne à ce mot est une activité orientée vers "l’accompagnement d’une personne destiné à favoriser une meilleure expression de ses qualités, de ses ressources ou de ses compétences". Le coaching est un accompagnement qui doit aider à révéler et développer le potentiel de ses bénéficiaires.
Le coaching ne doit pas être utilisé à la place de tutorat, ni de mentorat et ni de formation. Le mentorat et le tutorat visent à établir une aide ou un apprentissage visant à transmettre soit des compétences comportementales soit des compétences techniques.

Avec le développement des conflits dans les entreprises et leur large médiatisation, le "coaching" est devenu un produit mercantile et porteur. Beaucoup de techniques de "destressing" se sont alors trouvées dans la nature. Des coaches formant les cadres à manger des aliments calmants, aux conditionneurs positivistes qui leur font répéter à haute voix deux-cent cinquante fois les phrases de type "Je suis un gagneur, Je vais bien", en passant par des stages de commandos qui sont vendus comme restructurant d'équipe, il y a du choix.
Vouloir changer les individus malheureux par du sport, des stages militaires ou par du conditionnement grâce aux techniques de la thérapie comportementale est certes plus vendeur. Certaines de ces approches seront discutées dans la page de réflexions. Nous croyons au pouvoir de la parole et du système de pensées.

  • Quelles sont les attentes de ces cadres qui me consultent ?

Bien que les besoins de chaque cadre semblent être différents, il existe un aspect commun se retrouvant chez chacun d'entre eux les amenant à me consulter : une angoisse.
Chaque personne se construit avec une personnalité souvent à l'image de son vécu familial qui lui est propre, mais en même temps limitative car certaines de ses pensées et/ou de ses comportements peuvent l'amener à souffrir dans ses relations avec le travail, ses collègues, l'établissement pour lequel ils travaillent. Cependant, ils ne possèdent souvent pas les clés pour se libérer seul de leurs angoisses. L'attente fréquemment exprimée est de trouver une liberté intérieure qui leur permet d'être "mieux dans leur peau". Cette expression reflète un large spectre de plaintes dont le contenu demeure très personnel.

  • Quel est mon rôle ?

Le coaching que je réalise est centré sur la personne : il a pour objectif, par exemple, d’aider à tonifier sa motivation, à concrétiser une volonté de changer d’orientation professionnelle, à surmonter une difficulté relationnelle avec son entourage.

Je sers à mon interlocuteur de miroir, lui faisant prendre conscience de lui-même par un mécanisme de reflet : je n'existe pas en tant que personne, je ne suis ni un "gourou", ni un "sage", pas même leur supérieur donnant des conseils, ou montrant le chemin juste. Je n'essaie pas non plus de formater les personnes en consultation, ni de leur faire oublier ce qu'ils sont, prenant une allure de soldat parfait dans une guerre économique.

Je ne suis présent et au service de mes interlocuteurs que pour leur transmettre leurs propres pensées, contradictions, valeurs et interprétations, les aidant ainsi dans leur compréhension d'eux-mêmes. Les cadres qui me consultent trouvent l'orientation dans leur choix de vie et de travail selon leurs aspirations dévoilées.

 

 

 

 

 

Dernière MAJ 1 mars 2013